La Mairie du Plateau, organisme de subventions?  En 2015-2016, plus de 1,3 million de dollars en «contributions financières»

Alors que nous attendons les résultats de l’exercice terminé le 31 mai 2017, nous constatons avec étonnement que l’arrondissement Plateau Mont-Royal, sur un budget global d’environ 63 millions de dollars, principalement dédié à ses compétences déléguées, aura distribué près de 1,3 million de dollars à des organismes, associations et entreprises dont la mission parfois éphémère laisse songeur sur leur utilité civique.

Nous reviendrons souvent, pendant la campagne électorale, sur les dépenses contractuelles reliées à des travaux et engagements municipaux.

PLATEAU SANS FRONTIÈRES n’a pas encore reçu les informations et documents requis par ses demandes administratives d’accès. Nous n’avons pas renoncé à exercer nos recours à cet égard.

La transparence n’est pas, pour l’heure, l’attitude officielle de l’administration sortante, dont le maire cherche la réélection. Nous croyons que ce dernier devra cependant répondre à des questions pertinentes sur l’attribution de contrats dont la description aux états annuels est plutôt poétique.

Ce sera l’objet de plusieurs éditoriaux à venir.

Pour le moment, concentrons-nous sur certaines inscriptions à la liste des contrats ou engagements financiers dont la valeur était de 25 000$ et plus, lesquels sont identifiés aux états comme des « contributions financières ».

En clair, ce sont des subventions, purement et simplement, sans contrepartie en biens et services, des dons à des organismes, sociétés incorporées et autres heureux bénéficiaires des taxes payées par les contribuables de l’arrondissement.

S’il est manifeste que certaines associations locales méritent une certaine forme d’assistance financière de la part de l’arrondissement pour des activités profitables à l’ensemble des citoyens, cela demeure cependant obscur en plusieurs cas.

Nous y voyons plutôt un vieux procédé de racolage politique, par lequel les administrations publiques s’assurent des appuis électoraux.

À d’autres époques, ça s’appelait « patronage »…

Ainsi, auront été d’heureux bénéficiaires « Les Amis du Champ des Possibles » (50,000$), la société Art Neuf inc. (27,300$), l’Association des commerçants de l’Avenue Duluth (36,500$), celle de l’Avenue Laurier Ouest (43,834$), l’Association récréative de Milton-Parc (55,000$), le Centre du Cinéma Parallèle inc. (25,000$), le Centre du Plateau (268,061$), le Centre Père Sablon (33,200$), les « Diners St-Louis » (33,750$), l’Espace Lafontaine (49,200$), le festival international de la musique pop de Montréal (30,000$), le Groupe Information travail (180,000$), les YMCA du Québec (122,649$), le Regroupement des gens d’affaires du Mile End (76,500$), la Relance des loisirs Tout 9 inc. (142,899$), la SDC « Pignons rue Saint-Denis » (68,922$), Le Divan Orange (25,000$) et la Société de développement commercial du boulevard St-Laurent (25,000$).

Nous n’avons pas l’information sur la répétition annuelle de ces cadeaux. Le nouveau budget en cours ne fournit pas cette information, mais la dépense sera connue lors de la divulgation des états au 31 mai 2018. Le passé étant toutefois un repère utile, les états antérieurs confirment la tendance.

Nous ne remettons pas en cause la bonne foi des récipiendaires de ces subventions, y compris celle…des YMCA du Québec. Il est toutefois légitime de répondre soi-même aux questions que l’administration évite, volontairement ou par suffisance.

PLATEAU SANS FRONTIÈRES demande encore que soient communiquées pendant la présente campagne électorale toutes les informations nécessaires à l’évaluation de la pertinence de ces dons et avantages.

C’est d’intérêt éminemment public.

Il semble bien toutefois que le maire sortant et ses conseillers ne soient guère pressés de bouger.

PLATEAU SANS FRONTIÈRES sera là pour les secouer pendant la campagne électorale.

Et, après l’élection qui les aura orientés vers de « nouveaux défis », les obliger à rendre compte.

 

L’équipe Plateau sans frontières

Laisser un commentaire